Thèses en ligne

 

 Retour page d'accueil du site     Retour Fonds documentaire

 

Navigation dans la page :

Recherche pas nom d'Auteur :

Billard Michel

Brondex-Hasapis Lydie

Malfroy - Camine Lise

Métairie Laure 

Ognong Boulemo Cécile 

Perrot Raoul [1 - 2  - 3]

Richard Marie-Caroline  

Simond-Bertocchi Emmanuelle

 

Recherche par titre :

Apports de la morphométrie géométrique à la paléoanthropologie dentaire / Doctorat Chirurgie Dentaire / Résumé

Etude anthropologique d'un ossuaire protohistorique : l'Aven Plérimond (Var)/ Doctorat Sciences / Résumé

Intérêt de l'étude maxillo-dentaire dans la détermination spécifique des Hominidés Fossiles : Etude du crâne KNM- ER 1805 / Doctorat Chirurgie Dentaire / Résumé

La stérilité de l'Antiquité au Moyen-Age dans le monde Méditerranéen / Doctorat Médecine / Résumé

Les blessures et leur traitement au Moyen Age d'après les textes médicaux anciens et les vestiges osseux (grande region lyonnaise) / Doctorat Biologie Humaine / Résumé - Tome 2 : Les Textes Médicaux Anciens

Les différents aspects de la reconstruction faciale tridimensionnelle. Réflexion sur la reconstruction faciale informatisée d'Henry IV / Thèse de Doctorat en Chirurgie Dentaire / Résumé

Les expériences de la mort. L'expérimentation humaine menée par les Allemands et les Japonais entre 1931 et 1945Doctorat Médecine * / Résumé

Paléoépidémiologie de l'arthrose sur des séries ostéo-archéologiques néolithiques et protohistoriques d'Auvergne /  Doctorat Sciences * / Résumé

Pharmacognosie et traitements gynécologiques en Egypte ancienne /  Doctorat Pharmacie / Résumé

 

* Cette thèse était déjà en ligne sur l'ancien site du laboratoire : " http://anthropologie-et-paleopathologie.univ-lyon1.fr "

 

Recherche par mots-clés contenus dans le titre de la thèse

  

 


    Publication en ligne le 15/02/2008 / Michel BILLARD  / Paléoépidémiologie de l'arthrose sur des séries ostéo-archéologiques néolithiques et protohistoriques d'AuvergneThèse Doctorat Sciences / Université Lyon 1 [soutenue en 2007]

    Résumé de la thèse :

    Parmi 166 squelettes de préhistoire récente d'Auvergne (France) l'arthrose concernait plus le coude au Néolithique (33.3% ; 16/48) et à l'Age du Fer (24.4% ; 11/45), et le poignet à l'Age du Bronze (23% ; 9/39). La coxarthrose progressait de 17.4% au Néolithique (8/46) à 23.5% à l'Age du Fer (12/51), la gonarthrose diminuait respectivement de 18.2% (6/33) à 13.9% (5/36). La répartition des lésions élémentaires, surfaces articulaires et articulations arthrosiques est analysée. Les contraintes physiques des activités quotidiennes qui expliqueraient cette distribution de l'arthrose, ainsi que le développement agricole, avec déboisements successifs, sont discutés, tout comme la position accroupie genoux fléchis devant le développement de l'arthrose fémoro-tibiale externe, ou le port de charges sur la tête avec l'importante cervicarthrose au Néolithique.  

    Version PDF :  Volume 1 (5.51 MO) / Volume 2 Annexes (2.38MO)]


    Publication en ligne le 19/02/2011 / Lydie BRONDEX-HASAPIS / Les expériences de la mort. L'expérimentation humaine menée par les Allemands et les Japonais entre 1931 et 1945 / Thèse  Doctorat Médecine / Université Lyon 1 * [soutenue en 2010]

    Résumé de la thèse :

    Dans les années 30, un jeune médecin et bactériologiste de l’armée japonaise, Shiro Ishii, s’illustre lors de la guerre sino-japonaise par l’invention d’un filtre débarrassant l’eau de tous ses éléments impurs. Il étudie les bacilles les plus dangereux et projette de mettre au point une arme bactériologique afin de régler au plus vite ce conflit. Pour assurer le secret le plus absolu, ces nouvelles recherches s’effectuent en Mandchourie et utilisent plus de 3000 cobayes humains (les «marutas») dans des expériences d’une extrême atrocité. Ishii travaille particulièrement sur la peste qu’il considère comme l’arme la plus efficace. Ses premiers essais en Chine lui permettent d’accroître la virulence des souches produites. Il mène également des recherches sur la synthèse de nouveaux gaz toxiques, activité dévolue à l’unité 516. Pendant ce temps, l’Allemagne nazie met progressivement en place l’exclusion des êtres «inférieurs» dans le cadre du programme «aktion T4», prémisse de la Solution Finale réservée aux juifs. Les détenus des nouveaux camps de concentration servent de cobayes pour des recherches variées (recherche militaire, mise au point de vaccins, études de pathologies) dans des conditions éthiquement inacceptables. Les procès qui suivront (à Nuremberg et à Tokyo) permettront des avancées notables en matière de droit international. Mais, tandis que les responsables du système médical allemand seront condamnés, les expérimentateurs de l’Unité 731 seront couverts par les Etats-Unis qui récupéreront en échange de précieuses informations.

    Version PDF (2.45 MO)

    * Cette thèse est l'aboutissement d'un mémoire bibliographique soutenu 7 ans plus tôt ( 2003) dans le cadre du laboratoire : "Les expérimentations humaines menées au Japon et en Allemagne entre 1931 et 1945".


    Publication en ligne le 21/01/ 2015 /  Emmanuelle SIMOND-BERTOCCHI /  La stérilité de l'Antiquité au Moyen-Age dans le monde Méditerranéen / Thèse Doctorat Médecine/ Université Lyon 1 [soutenue en 2007]

    Résumé de la thèse :

    L’histoire de la stérilité dans le monde méditerranéen occidental, de l’Antiquité au Moyen Age, a évolué parallèlement à celles de la conception et de la naissance : se calquant sur ces dernières, elle en revêt les différents aspects, mêlant religion, mythologie, sociologie, histoire et médecine. Quelque soit le contexte, la stérilité est toujours fléau, que celui-ci soit individuel ou collectif. Maîtrisant mal les bases anatomico-physiologiques de la reproduction humaine, les peuples du bassin méditerranéen  ont pourtant enrichi l’étiologie de la stérilité de concepts tant médicaux que moraux et touchant l’homme comme la femme. De la même façon, l’arsenal thérapeutique s’est élargi sur le plan médical (pharmacopée, chirurgie, thermalisme, abord sexologique) mais aussi d’un point de vue  spirituel (réparation de la faute, prière, rituels voire paganisme, adoption). La lenteur d’évolution des concepts liés à la stérilité témoigne de la  distance qui a longtemps existé entre le corps médical, majoritairement masculin et le corps féminin auquel a souvent été imputé la responsabilité de l’infertilité. L’apport des sages-femmes, des chirurgiens ainsi que des femmes médecins a permis de corriger cette méconnaissance. Tout comme l’histoire de l’infertilité souligne l’évolution du paysage soignant, son étude rend compte des différentes voies géographiques de transmission du savoir médical. L’étude de la stérilité illustre l’importance du contexte de soin  et sa nécessaire prise-en-compte en médecine. 

    Version PDF (1.91 MO)


     Publication en ligne le 17/02/ 2015 /   Laure METAIRIE  /  Apports de la morphométrie géométrique à la paléoanthropologie dentaire / Thèse Doctorat Chirurgie Dentaire/ Université Lyon 1      [soutenue      en  2014]

    Résumé de la thèse :

    A l’instar de la morphométrie « traditionnelle », dont elle dérive, la morphométrie géométrique (MG) est utilisée en biologie comparative, domaine étudiant les variations morphologiques entre     les espèces. Ses     objectifs sont d’une part, d’identifier les homologies ou les variations morphologiques entre différentes espèces, et ainsi de permettre l’attribution taxonomique des spécimens    fossiles, et d’autre part de déterminer la     phylogénie des espèces étudiées, c’est-à-dire d’établir les liens évolutifs entre ces espèces. En conséquence, la MG permet de mieux comprendre l’    évolution à partir d’un ancêtre commun, telle que l’a décrit     Charles Darwin dans la théorie de l’évolution. Son application à la paléoanthropologie dentaire permet une comparaison précise et    fiable de différentes dents, de même espèce ou d’espèces différentes. Ainsi, l’     étude de la  morphologie de dents fossiles par MG constitue une nouvelle source d’informations hautement    qualitatives, permettant aujourd’hui une relecture des données paléo-odontologiques.L’étude de deux     dents déciduales de la Grotta del Cavallo illustre parfaitement l’utilité de la MG en    paléoanthropologie dentaire. L’analyse fine de la morphologie de ces deux dents par MG, en permettant leur attribution à l’espèce     H. sapiens plutôt qu’à H. neanderthalensis, a remis en cause un    certain nombre de « dogmes » paléoanthropologiques admis jusqu’alors par la communauté scientifique, et a permis une meilleure connaissance de     l’histoire commune de ces deux espèces.

    Version PDF (2.12 MO)


    Publication en ligne le 27/02/ 2015 /   Marie-Caroline RICHARD   / Pharmacognosie et traitements gynécologiques en Egypte ancienne / Thèse d'exercice pour le Diplôme d'Etat de Docteur en     Pharmacie / Université François Rabelais / UFR des Sciences Pharmaceutiques de Tours "Philippe Maupas" [soutenue en  2014]

    Résumé de la thèse :

   A travers cette thèse, l’Auteur met en avant la pharmacognosie utilisée par les médecins de l’Egypte antique, dans un cadre gynécologique, en s’appuyant sur les écrits des papyrus, objets persistants d’une    transmission d’un savoir acquis à travers les âges. Une interprétation et une adaptation linguistique des écrits ont été nécessaires pour traduire les symptômes et en déduire les pathologies liés aux substances prescrites    par ces civilisations afin de comprendre la fiabilité relative des remèdes. La pérennité de certaines prescriptions, l’évolution de la médication et l’adaptation qu’il en aura été fait sont autant de points qui seront évoqués    dans cet ouvrage.

   Version PDF (10.3 MO)


   Publication en ligne le 19/04/ 2015 / Raoul PERROT  / Etude anthropologique d'un ossuaire protohistorique : l'Aven Plérimond (Var) / Thèse Doctorat Sciences / Université Claude Bernard Lyon 1    [soutenue en 1972]

   Résumé de la thèse :

   L'Auteur décrit  le matériel anthropologique d'un ossuaire protohistorique, découvert en 1960 au pied du cône d'éboulis de l'Aven Plérimond, situé dans le département du Var, à une dizaine de kilomètres de    Draguignan. La longue étude craniologique  permet d'affirmer la présence d'une quarantaine d'individus dont 80% se situent entre 18 et 30 ans. La mortalité féminine est importante, vraisemblablement la conséquence    des accidents de première maternité. L'absence totale de vestiges infantiles laisse supposer que les enfants étaient inhumés en dehors de l'Aven. On note par ailleurs la rareté des os des membres supérieurs,    permettant de supposer que les cadavres étaient amputés avant d'être jetés dans l'aven! La diagnose phénotypique [anciennement "raciale"] montre une très forte hétérogénéité avec cependant une prédominance    d'éléments méditerranoïdes et alpinoïdes comme c'est le cas partout en Europe méditerranéenne protohistorique. La pathologie est classique en dehors d'une exceptionnelle double trépanation orbitaire et frontale    guérie : un seul cas similaire est relevé en Suisse néolithique.

   Version PDF (6.92 MO)


   Publication en ligne le 08/06/ 2015 / Raoul PERROT  / Les blessures et leur traitement au Moyen Age d'après les textes médicaux anciens et les vestiges osseux (grande région lyonnaise) / Thèse    Doctorat Biologie Humaine - Tome 1* / Université Claude Bernard Lyon 1 [soutenue en 1982]

   Résumé de la thèse :

   Dans ce travail l'Auteur confronte l'analyse de certains textes médicaux anciens et l'examen paléopathologique de vestiges osseux d'époque médiévale, dans le but d'en déterminer les méthodes utilisées dans le    traitement des blessures (plaies, fractures, luxations). 9 chirurgiens ont été retenus. Deux appartiennent à l'Antiquité : un grec, Hippocrate ; un romainn Celse. 7 sont médiévaux : un byzantin, Paul d'Egine ; un arabe,    Abulcasis de Cordoue ; un carthaginois, Constantin l'Africain ; deux italiens, Roger de Parme et Guillaume de Salicet ; deux français, Henri de Mondeville et Guy de Chauliac. Les vestiges osseux, correspondant à    près de 500 individus, proviennent de 14 nécropoles réparties dans le Rhône et les départements limitrophes ( Ain, Allier, Isère, Loire, Saône et Loire) : toute cette aire géographique a été nommée, dans un but de    simplication "grande région lyonnaise".

   Version PDF (23 MO / 22.5 MB)

   * Le tome 1 est consacré à l'étude des blessures et à leur traitement. Le tome 2 (cf. ci après) regroupe les textes médicaux des 9 médecins retenus.


  Publication en ligne le 03/07/ 2015 / Raoul PERROT  / Les blessures et leur traitement au Moyen Age d'après les textes médicaux anciens et les vestiges osseux (grande région lyonnaise) / Thèse   Doctorat Biologie Humaine - Tome 2* / Université Claude Bernard Lyon 1 [soutenue en 1982]

  Version PDF (11.7 MO / MB)

 * Ce tome 2  est un compendium regroupant la partie chirurgicale (en  rapport  avec la traumatologie sensu largo) des textes médicaux des 9 médecins retenus. Les 9 monographies sont également  accessibles séparément :

 Médecin

Date de mise en ligne

1

Hippocrate / PDF (2,2 MO / 2.07 MB)

12 juin 2015

2

Celse / PDF (1,4 MO / 1.32 MB)

16 juin 2015

3

Paul d'Egine / PDF (1,2 MO / 1.07 MB)

18 juin 2015

4

Abulcasis de Cordoue / PDF (1,3 MO / 1.23 MB )

20 juin 2015

5

Constantin l'Africain / PDF (0,6 MO / 552 KB)

22 juin 2015

6

Roger de Parme / PDF (1,1 MO / 1,016 MB)

24 juin 2015

7

Guillaune de Salicet / PDF (2,3 MO / 2.11 MB)

26 juin 2015

8

Henri de Mondeville / PDF (1,2 MO / 1.5 MB)

29 juin 2015

9

Guy de Chauliac / PDF (1,9 MO / 1.74 MB)

02 juillet 2015

 


Publication en ligne le 06/01/2016 /  Cécile OGNONG BOULEMO / Les différents aspects de la reconstruction PDFfaciale tridimensionnelle.Réflexion sur la reconstruction faciale informatisée d'Henry IV / Thèse Doctorat Chirurgie Dentaire/ Université Lyon 1 [soutenue en  2015]

          Résumé de la thèse :

La reconstruction faciale s’inscrit dans deux sciences: l’identification médico-légale et l’Histoire.Si les techniques utilisées sont les mêmes, le but de leur mise en oeuvre diverge: dans la première nous identifions une victime, dans la seconde nous redonnons un visage à un crâne ancien.A partir de l’authentification contestée d’Henri IV et de sa reconstruction faciale numérisée, nous allons essayer de comprendre en quoi une reconstruction faciale  historique peut différerd’une reconstruction faciale médico-légale.

 Version PDF (MO)


Publication en ligne le 25/02/2016 / Lise MALFROY-CAMINE  / Intérêt de l'étude maxillo-dentaire dans la détermination spécifique des Hominidés Fossiles : Etude du crâne KNM- ER 1805 / Thèse Doctorat Chirurgie Dentaire/ Université Lyon 1 [soutenue en  2008]

          Résumé de la thèse :

L’objet de cette thèse est de tenter de démontrer l’intérêt de l’étude maxillo-dentaire dans l’établissement de la phylogénie des hominidés,En effet si l’étude du squelette post-crânien des Hominidés fossiles se révèle souvent riche en enseignements (le genre Orrorin, par exemple, a été décrit d’après un seul fémur fragmentaire), le fait est que,  par ses caractéristiques physiques et histologiques, mais également par son caractère « reconnaissable »,le matériel dentaire est retrouvé plus fréquemment que les autres restes ostéologiques. De plus, l’étonnante spécialisation du système maxillo-dentaire observée au cours de l’évolution fait de celui-ci un excellent marqueur évolutif. C’est donc à partir de ces observations, que l’Auteure, odontologiste, a eu l’idée de démontrer l’intérêt de l’étude maxillo-dentaire pour la spéciation des Hominidés fossiles, et notamment, pour la détermination des spécimens types. Pour cela Elle a recensé, de la manière la plus exhaustive possible, le matériel découvert, dentaire ou non. De plus, Elle a tenté de mettre en évidence le contexte historique ayant amené les paléoanthropologues à prendre de plus en plus en compte l’étude maxillo-dentaire.Elle s’est ensuite intéressée aux origines du système maxillo-dentaire des hominidés et à son évolution influencée par les modifications de régime alimentaire (spécialisation alimentaire). Enfin, à titre d’exemple, Elle a essayé d’établir les  critères maxillo-dentaires ayant permis l’identification distincte des trois principales espèces paranthropes,  et, à l’inverse, l’inclusion de Sinanthropus pekinensis à l’espèce H. erectus. Plus particulièrement Elle s’est intéressée au cas des spécimens KNM-ER 1813 et KNM-ER 1805, dont l’attribution à l’espèce H. habilis ou H. rudolfensis est encore débattue.

 

 Version PDF (19 MO)

 


 

 

 

     

    Retour haut de page                                                                                                                                   Mise à  jour : 02/03/2016